Thème : Les Nabis

Les Nabis

Un peu d'histoire

 

Durant l'été 1888. Gauguin et Sérusier sont en Bretagne à Pont Aven , Gauguin  conseille à Sérusier de mettre de la couleur au delà des conventions, « Comment voyez-vous cet arbre, avait dit Gauguin devant un coin du Bois d’Amour : il est vert. Mettez donc du vert, le plus beau vert de votre palette; et cette ombre, plutôt bleue? Ne craignez pas de la peindre aussi bleue que possible » . Sérusier peint alors le "talisman" nommé aussi "Pont-Aven" .

Lorsqu'il retrouve à Paris à l'académie Julian et l'écile des Beaux Arts : Bonnard , Maurice Denis, Vuillard, Roussel, Ranson, Valloton , etc..., chacun y est allé alors de sa propre vision de l'art et du tableau. Ils créent alors un groupe qu'iles nomment les Nabis qui signifie en Hébreu " prophète" .

Le terme est utilisé entre eux par les peintres, non sans une certaine distance, voire avec humour, et il ne recouvre pas non plus une spiritualité réelle ou commune, ni une véritable société rituelle. Ce terme ne fut jamais utilisé à l'époque pour une expo ou une publication.

Au delà de l'histoire du groupe et  des peintres qui le constitue ce qui caractérise le groupe de manière picturale est en autre la volonté de se libérer de l'impressionnisme et du naturalisme, ils essaient ce qui finalement sera le début de l'abstraction tout en restant lisible car on peut y voir des paysages et des humains . il faut exagérer ce qui se voit  et  donner une logique décorative loin de codes réalistes et  trouver de la symbolique comme Odilon Redon .

Ils cherchent à remettre de la spiritualité dans l'art, de la symbolique au delà de la lumière des impressionnistes, ou la volonté de rendre la réalité. C'est ainsi que les personnages chez Vuillard ou Bonnard sont pris dans les décors comme étant des motifs eux mêmes.

Ils sont nourris de japonisme mais aussi ils ont  le projet de faire tomber la frontière et la hiérarchie qui pouvaient exister entre les arts décoratifs, rapprochés de l’artisanat, et les Beaux-Arts, considérés comme plus élevés. En cela, ils s’inscrivent dans un courant qui traverse l’Europe à la fin du XIXe siècle et qui défend la conception d’un art total.

 

Leur esthétique comme celle du japonisme est basée sur une esthétique faite de formes épurées, d'aplats de couleur, de contours.

Le thème

 

Ce que je propose par ce thème , est de laisser de coté l'abstraction pure ou le figuratif réaliste.  L'idée est de prendre ou inventer une scène et de la travailler  le décor de manière à y intégrer tous les éléments, les points de vue sans perspective ,  utilisation de couleurs vives,  des aplats, des cernes mettant en valeur , bref une vision différente de vos habitudes.

N'hésitez à ajouter un sujet qui peut être symbolique , ou des détails colorés  symboliques . 

De nos jours revenir sur les Nabis semblent dépassé puisque nous avons eu ensuite les peintres Fauvistes, le Cubisme etc.   mais c'est une façon de créer une œuvre  dont les codes sont différents.